Quelques astuces pour garantir la durabilité de vos installations en bois

Partager :
Quelques astuces pour garantir la durabilité de vos installations en bois

Le bois est un matériau solide et polyvalent. C’est pourquoi il est utilisé non seulement à l’intérieur de la maison mais également lors de la construction d’infrastructures extérieures. Pour garantir la durabilité de vos installations en bois, il est essentiel de toujours opter pour le type de bois adapté aux circonstances et de l’entretenir de façon régulière.

Choisir un type de bois adapté à la classe d’emploi 

Il existe 5 classes d’emploi du bois. Chaque classe d’emploi bois est définie par des conditions d’exposition spécifiques et nécessite un type de bois particulier.

A découvrir également : Pourquoi les portails en aluminium sont-ils si populaires ?

Les classes d’emploi 1 et 2 se composent de menuiseries placées à l’intérieur de la maison. Vous devez donc opter pour des matériaux secs et habitués aux environnements chaleureux. 

A contrario, les bois de classes 3 et 4 sont placés en extérieur et exposés à l’humidité. La classe d’emploi 5 est même en contact direct avec l’eau. Il est alors recommandé de se procurer du bois naturellement résistant à l’humidité et suffisamment solide pour faire face aux intempéries.

Lire également : Quels critères pour choisir le portillon de votre maison ?

Entretenir régulièrement les infrastructures en bois

La meilleure façon de préserver la durabilité du bois est de l’entretenir de façon régulière. Pour les menuiseries en intérieur, il suffit de procéder à un nettoyage périodique de leurs surfaces. Mais les infrastructures extérieures requièrent beaucoup plus d’attention. 

Vous devez penser à appliquer une essence de bois naturelle et capable de limiter les effets de l’humidité. Il est également crucial de faire attention aux moisissures, aux insectes xylophages et à tout autre organisme susceptible de parasiter vos installations.

Protéger le bois contre les insectes et les champignons

Les insecticides et les fongicides sont indispensables pour protéger le bois contre les attaques des champignons et des insectes. Vous pouvez facilement trouver ces produits en magasin ou dans une quincaillerie spécialisée. Pensez à bien choisir un produit adapté à la nature du bois, au type d’insecte qui l’attaque (si c’est le cas) ainsi qu’à la nature du champignon.

Toutefois, il est recommandé de faire attention lors de l’utilisation de ces produits. Certains sont très corrosifs et peuvent endommager gravement votre installation s’ils sont mal utilisés.

C’est pourquoi il est préférable d’avoir recours à un professionnel pour appliquer ces produits sur vos installations en bois. Un expert qualifié saura sélectionner le bon produit pour chaque situation et utiliser les techniques appropriées afin d’éviter tout problème potentiel.

Appliquer des traitements de finition pour renforcer la résistance du bois

En plus des insecticides et des fongicides, pensez à bien protéger le bois contre les intempéries. Les installations en extérieur sont particulièrement exposées aux agressions climatiques telles que la pluie, l’humidité, le vent ou encore les rayons UV.

Pour cela, il existe plusieurs traitements de finition qui permettent de renforcer la résistance du bois. L’application d’une huile protectrice est une solution efficace pour nourrir et protéger durablement votre installation en bois. Elle permet aussi de conserver son aspect naturel tout en empêchant le grisaillement.

Il existe aussi des vernis spécifiques qui créent une couche étanche autour du bois pour éviter qu’il ne se dégrade sous l’effet des éléments extérieurs. Le choix du produit dépendra principalement de l’utilisation prévue pour votre installation ainsi que du type de bois utilisé.

N’hésitez pas à demander conseil auprès d’un professionnel si vous avez besoin d’aide dans vos choix ou dans leur application. Effectivement, selon les produits choisis et leurs modes d’application, les résultats obtenus peuvent varier considérablement.

Partager :