Quel budget prévoir pour l’entretien de ma piscine ?

1477
Partager :

Avoir une piscine dans son jardin fait rêver plus d’une personne. Sa construction demande un fort investissement financier quant aux matériaux utilisés et à la taille qu’elle aura.

Toutes les personnalisations voulues entraineront des dépenses plus ou moins importantes. Une fois la conception réalisée, il faut penser en plus aux frais d’entretien afin de faire perdurer votre piscine dans le temps.

A lire également : Les principaux avantages de l’abri bas de piscine

Que faut-il prendre en compte dans le budget pour entretenir sa piscine ? Voici quelques conseils.

Les différents éléments à prendre compte pour établir un budget

    A lire aussi : Les trois détails qui rendent votre jardin féérique

  • La taille du bassin détermine en premier lieu la quantité d’eau qu’il faudra. Il faut compter en moyenne 3.89 euros pour 1 m3 d’eau (1000 Litres). Pour une piscine qui fait 115m3 le budget moyen est de 447 euros.

  •  Le type de revêtement que vous avez choisi. Il existe de nombreux types de revêtements plus ou moins coûteux : la peinture, l’enduit, le liner (simple ou enduit), le carrelage, la membrane en PVC, le carrelage et le polyester stratifié. Un liner est plus fragile et ne supporte pas les chocs mais a un prix accessible, tout comme la peinture qui s’abîme vite mais est moins chère. Le carrelage et la mosaïque sont particulièrement appréciés pour leurs qualités esthétiques. En plus ils se nettoient très facilement et ont une bonne durabilité.

  • Le traitement de l’eau : selon la méthode utilisée (au sel, au brome ou au chlore), le prix changera. Le sel est économique sur le long terme mais demande tout de même l’achat coûteux d’un électrolyseur. Le chlore est moins cher que le brome (tarifs annuels respectifs : 230 < 260 euros).

    A noter que si vous avez investi dans une piscine naturelle, vous êtes plus tranquille car ce sont bien les plantes et les micro-organismes qui s’occupent de nettoyer l’eau pour vous.

  • L’utilisation d’un chauffage : une pompe à chaleur, un échangeur ou un réchauffeur électrique ou solaire ; tous ces outils demandent une énergie différente. Le chauffage solaire étant le plus économique et écologique, on le recommande plus que le réchauffeur électrique qui est très énergivore même s’il a l’avantage de chauffer rapidement l’eau.

  • La saison : la climat changeant, cela nécessite un entretien différent.

  • Les équipements supplémentaires : par exemple un éclairage, un filtre à sable (jusqu’à 700 euros), une pompe et une bâche solide pour l’hivernage (jusqu’à 800 euros). Par ailleurs l’hivernage demande un entretien particulier. Il faut préparer l’eau à passer l’hiver grâce à des produits adaptés. L’usage d’un robot de piscine est également pratique afin de nettoyer correctement le fond et les parois. Ce sont autant d’éléments qui ont un coût conséquent.

Récapitulatif

L’entretien de sa piscine est une somme financière non-négligeable à bien prendre en compte en plus des frais de construction. Mal entretenir une piscine c’est garantir sa dégradation et donc des dépenses plus importantes supplémentaires.

La surface de la piscine et tous les matériaux sélectionnés selon leur qualité détermineront la hauteur des frais à engager. Le modèle choisi et la façon dont vous choisissez de traiter l’eau est aussi important car chaque méthode diffère dans ses prix.

Il ne faut pas oublier pour finir chaque équipement complémentaire qui personnalisera votre piscine.

Vous retrouverez sur le site sur Eaulibre.fr tous les tarifs liés à l’entretien de la piscine.

Les coûts d’entretien mensuels à prévoir en fonction de la taille de votre piscine

Une fois que votre piscine est construite, il faut vous préparer à des coûts d’entretien récurrents. Ces frais mensuels vont dépendre de la taille de votre bassin.

Pour une petite piscine avec un volume inférieur à 30 mètres cubes, les coûts d’entretien mensuels s’élèvent en moyenne entre 50 et 100 euros par mois. Cette fourchette inclut l’utilisation d’un système de filtration, le traitement régulier de l’eau et les produits nécessaires pour maintenir l’équilibre du pH.

Pour une piscine moyenne dont le volume se situe entre 30 et 60 mètres cubes, comptez plutôt une dépense mensuelle comprise entre 100 et 150 euros. Dans cette catégorie plus grande, il faudra probablement investir dans un robot nettoyeur qui peut être assez coûteux mais très efficace pour maintenir la propreté du bassin.

Pour les grandes piscines dont le volume dépasse les 60 mètres cubes, attendez-vous à des frais mensuels allant jusqu’à plusieurs centaines d’euros. Effectivement, ces grands volumes requièrent souvent l’embauche d’un professionnel qui effectuera des prestations spécifiques comme la vidange ou encore la maintenance approfondie du système de filtration.

Vous devez bien évaluer non seulement le budget initial mais aussi celui lié à son entretien futur afin d’éviter toute surprise désagréable en termes de finances.

Les astuces pour réduire les dépenses d’entretien de votre piscine

Malgré les coûts inévitables, il existe des astuces pour réduire les dépenses d’entretien de votre piscine.

La première chose à faire est de s’équiper d’un aspirateur manuel pour nettoyer le fond de la piscine. Cela vous évitera l’achat d’un robot nettoyeur qui peut être très coûteux.

Si votre budget ne permet pas l’embauche régulière d’un professionnel pour entretenir votre bassin, vous pouvez apprendre à effectuer certaines tâches vous-même comme vider et nettoyer régulièrement vos filtres ou encore surveiller activement le pH et la température de l’eau. Vous pouvez trouver sur internet des tutoriels vidéo explicatifs qui peuvent être très utiles.

Il faut choisir les produits pour votre piscine car certains sont plus chers que d’autres. Il faut donc privilégier ceux qui assurent une bonne qualité tout en étant abordables afin que cela n’affecte pas trop votre budget mensuel.

Pensez toujours à bien couvrir votre bassin lorsque vous ne l’utilisez pas afin d’éviter toute contamination extérieure par exemple lorsqu’il y a du vent ou pendant la nuit.

En suivant ces conseils pratiques, il sera possible non seulement de réduire vos dépenses mais aussi d’augmenter la durée de vie utile de votre piscine ainsi que de préserver un environnement sain et équilibré dans lequel toute la famille peut profiter pleinement des joies liées à une belle baignade dans votre piscine.

Partager :