Comment bien réussir votre maquette en métal ?

2
Partager :
Comment bien réussir votre maquette en métal ?

Dès le début de la modélisation, vous devez choisir un modèle de difficulté adaptée pour terminer l’implémentation pour ne pas être déçue en cours de chemin. En utilisant quelques techniques simples, nous mettons également de côté toutes les opportunités pour faire de votre modèle un succès.

Prérequis nécessaire pour la réalisation

Un travail propre nécessite des bons outils. Les débutants ignorent généralement les outils, vu le coût supplémentaire en plus du modèle. Cependant, disposer du bon équipement est essentiel pour réaliser une maquette en métal dans les meilleures conditions.

Lire également : Comment faire un massif de plantes vivaces ?

Afin de retirer correctement les pièces en plastique du groupe de machines, le dénudeur est sans aucun doute le premier outil à être utilisé. En raison de sa forme incurvée, la pince permet de séparer les pièces le plus étroitement possible sans les endommager.

Par ailleurs, il existe des kits de démarrage qui incluent tous les outils de base, tels que l’ensemble d’outils du modéliste Italeri. Vous devez également vous équiper des bons pinceaux, de la bonne colle et d’un ensemble de pots de peinture.

Lire également : Choisir un type de piscine pour sa maison

Le dégraissage : étape très indispensable

L’une des étapes que les débutants négligent souvent est le dégraissage des pièces en plastique. En effet, le moule métallique pour injection plastique devrait être recouvert d’un film de silicium, afin d’éjecter facilement les pièces plastiques moulées.

En réalité, pour bien assurer le dégraissage, il suffit d’essuyer les pièces (non séparées du faisceau) puis de les rincer à l’eau pure. Il est ensuite séché à l’air pour s’évaporer naturellement. Une fois, les faisceaux en plastique secs, vous remettez-les dans la boîte. À présent, vous disposez des techniques nécessaires pour bien réaliser votre maquette.

Partager :