Techniques d’arrosage pour un gazon dense et sain

294
Partager :

Une pelouse vibrante et dense n’est pas seulement un plaisir pour les yeux, mais aussi le témoignage d’un espace extérieur bien entretenu. Cependant, pour obtenir et maintenir une telle verdure, il faut plus qu’un arrosage sporadique. Dans ce guide, nous allons nous pencher sur les techniques d’arrosage pour un gazon dense et saine, afin de garantir que votre pelouse reste verdoyante même en cas de périodes de sécheresse et de températures caniculaires.

L’arrosage des gazons établis

Fournir la bonne dose d’eau :

Pour conserver un aspect vert constant, les gazons établis ont besoin de 3 à 5 litres d’eau par mètre carré à chaque séance d’arrosage, avec un pic à environ 10 litres dans les conditions chaudes de l’été. Si la pluie se fait rare, l’eau doit être apportée par un système d’arrosage fiable. Évitez les arrosages fréquents, sauf dans les sols sablonneux ; optez pour un arrosage une fois par semaine en dessous de 25°C, deux fois par semaine entre 25 et 28°C, et tous les deux jours au-dessus de 28°C. Veillez à arroser généreusement à chaque séance, en laissant l’eau pénétrer dans le sol jusqu’à une profondeur de 10 à 15 cm.

A découvrir également : Bouturage de la joubarbe : techniques et astuces pour réussir

Adaptation aux conditions du sol :

Dans les sols bien drainés, qui ne sont pas idéaux pour les gazons, il convient d’arroser plus fréquemment et en plus petites quantités afin d’éviter une percolation rapide. Cette approche permet de s’assurer que l’eau ne disparaît pas dans les profondeurs sans nourrir la pelouse. Attention aux arrosages fréquents et peu profonds en temps normal, car ils favorisent le développement de racines superficielles, ce qui rend le gazon susceptible de se dessécher en cas de canicule.

A lire aussi : Fleurs à planter en avril : sélection pour jardins extérieurs

Arrosage d’une pelouse nouvellement semée

Faut-il arroser le gazon après l’avoir semé ? Au cours de sa première année d’existence, une pelouse nouvellement semée a besoin de plus d’eau et d’une fertilisation équilibrée que les gazons plus matures. C’est une phase critique au cours de laquelle les touffes d’herbe établissent leur système racinaire. Arrosez tous les 15 jours sans pluie au printemps et tous les 10 jours en été, à raison de 8 à 10 litres par mètre carré. Il est important de ne jamais fertiliser un gazon sec, car cela peut entraver sa croissance au lieu de la favoriser.

À quel moment de la journée dois-je arroser ?

Le moment de l’arrosage joue un rôle essentiel dans le maintien d’une pelouse saine, et il varie en fonction des saisons.

Printemps et automne :

Pendant ces saisons de transition, optez pour un arrosage en milieu de matinée. Cela permet à la pelouse d’absorber l’humidité et de sécher rapidement, évitant ainsi une humidité prolongée qui rend le gazon sensible aux maladies, en particulier pendant la nuit.

L’été :

Évitez d’arroser pendant la journée en été, car l’eau froide peut choquer les pelouses chauffées par le soleil. De plus, il faut se méfier de l’eau chaude provenant de tuyaux exposés au soleil. L’arrosage tard dans la soirée ou pendant la nuit à l’aide d’un système d’arrosage programmé minimise la perte d’eau par évaporation, garantissant ainsi une hydratation efficace.

Stratégie en cas de canicule :

Par temps de canicule, envisagez un arrosage en deux temps. Arrosez un tiers de l’eau en fin de journée pour rafraîchir les plantes stressées et arrosez les deux tiers restants au milieu de la nuit (entre 2 et 4 heures du matin) pour que le sol soit bien imbibé et que la pelouse en profite au maximum.

Partager :