Comment choisir son sac étanche de survie ?

261
Partager :
Comment choisir son sac étanche de survie ?

Si vous avez envie de vivre une expérience de survie en passant plusieurs jours voire plusieurs semaines en forêt, vous devez apporter les accessoires indispensables. L’idéal est que ces derniers soient rangés dans un sac étanche de survie qui pourra correspondre parfaitement aux différentes conditions de la jungle. Comment faire le choix de ce contenant ? Lisez cet article pour avoir plus d’informations.

Faire le choix de son sac étanche de survie : comment s’y prendre ?

Pour réussir la sélection d’un sac étanche de survie dans le cadre d’une activité de survivalisme, la méthode la plus efficace est de prendre en compte certains critères importants. Il s’agit en tout premier lieu du volume de l’accessoire de contenance. En réalité, tous les sacs n’ont pas la même équivalence en ce qui concerne leur volume transportable. Ceci peut varier entre 20 et 100 litres, voire plus, selon la taille de chaque sac. Il vous revient alors de vous baser sur la durée de votre expérience de survie pour avoir une idée sur la fourchette de contenance qu’il vous faut.

A lire également : Quelle est la différence entre le saule et le rotin ?

La division interne du sac étanche est un autre paramètre que vous devez considérer pour faire un bon choix. L’importance de ce paramètre réside plus dans le fait qu’il contribue à grande échelle à la simplicité de rangement et d’utilisation ainsi que la répartition du poids. Pour les moments de survivalisme, les accessoires de contenance ayant une seule poche sont déconseillés puisqu’ils ne sont pas pratiques. Ne manquez donc pas de privilégier les modèles à plusieurs compartiments.

Il ne servira à rien de parler des critères de sélection d’un sac étanche de survie sans parler du confort de port. Ceci doit être l’une de vos grandes priorités, surtout si vous envisagez de marcher pendant une longue durée. En optant pour un accessoire qui procure un bon confort, vous évitez le mal de dos et des épaules.

A lire également : Tarière thermique : quelle utilité et comment l'utiliser ?

Partager :